Aloha Lille!


La semaine dernière, je suis allée chez mon dentiste. (Entre la gynéco, l’infirmière, les urgences et maintenant le dentiste, vous allez croire que notre famille participe grandement au déficit de la SECU mais en vrai, pas trop : juré !). Donc, ce jour-là, avant qu’il me fasse ouvrir la bouche (et qu’il m’oblige par là

RETOUR À LA CASE DÉP.


L’autre jour, mon amoureux et moi sommes partis faire un tour à la Fnac pour acheter le 576e cadeau d’anniversaire de l’année. On savait ce qu’il fallait, donc pour une fois, ça n’a pas duré trois heures. L’affaire une fois faite, nous nous sommes séparés. L’un s’est dirigé vers les livres d’art et d’architecture et

LA CHUTE


Dimanche dernier-dernier, comme souvent le dimanche, mon amoureux est parti rouler. Pour ceux qui ne connaissent pas mon amoureux, quand je dis « rouler », je pense « BMX ». Et pour ceux qui ne s’y entendent pas des masses en BMX, disons que cela consiste à prendre un petit vélo et à dévaler une

Gynéco Party


Hier, j’avais rendez-vous chez la gynécologue. Je crois pouvoir dire qu’on le déteste toutes, ce rituel annuel. Moi la première. Je ne sais d’ailleurs pas ce qui me dépite le plus dans cette rencontre : le frottis ou la pesée… Once upon a timeJe « fréquente » ma gynécologue depuis plus de 15 ans. Je

Plus, ce serait trop…


D’habitude, on ne prend jamais de vacances entre Noël et le Jour de l’an. Enfin, mon amoureux surtout. Moi, j’arrive toujours à prendre quelques jours mais lui, non. Il n’a pas sitôt avalé sa dinde, qu’il enfourche son vélo pour retourner à l’agence. Mais cette année, on a décidé de faire comme tout le monde

COURAGE, FUSION !


Ce matin, en me rendant au travail, je suis passée par la place du marché. Pas pour acheter de la salade verte mais par simple curiosité. Juste pour voir « s’ils » seraient là. Pour voir « s’ils » auraient eu les corones de se montrer, au lendemain de cet historique 49.3 et du magistral

New Me


Voilà quelques temps que je tombe sans arrêt malade. Tous les deux mois, je me prends des pics de fièvre à 39°, je tousse comme une tuberculeuse et ma voix ressemble à s’y méprendre à celle de (feue) Jeanne Moreau. Comme j’en ai marre d’être toujours au bout de la roulette, j’ai fini par prendre

Bruxelles, la suite


Maintenant que je vous ai présenté ma belle-mère, vous devez certainement trépigner d’impatience d’en savoir plus. Voici donc la suite de nos aventures bruxelloises. Nous sommes arrivés par la gare de Bruxelles Midi, vers midi. Premier écueil : au lieu de préserver ma belle-mère en lui trouvant un mini autobus capable de nous laisser au

À nous Brussels


Plus jeune, j’avais l’habitude de prendre quelques jours de vacances et de partir à la découverte d’une ville européenne avec mes parents. Ensemble, nous avons parcouru Rome, Barcelone et Lisbonne. Ensuite, j’ai arrêté. Pas parce que je n’en avais plus envie. Pas parce que des obligations personnelles m’empêchaient de poursuivre ces périples. Pas parce que

(Never) Explain, (Never) Complain


25 août 2022 -12 avril 2023 : presque 8 mois sans écrire. 8 mois bon sang de bois ! C’est énorme. Je peine à croire que ce soit possible tellement cela me parait une éternité. Les optimistes penseront que le ce silence s’explique par le manque de coups de gueule à pousser. Mauvaise réponse :

1 2 3 8

About me

Coups de cœur, coups de gueule, coups de chapeau, coups de mou, coups durs, coups de pouce … Ici, je parle de tout et de rien. De ce ce que j’aime, de ce que j’exècre, de ce qui me touche. De ma famille, de mon boulot, de mes états d’âme. Des livres que j’ai lus, de ceux que je ne lirai pas. Des voyages que je ferai, de ceux dont je rêverai. Et de tout le reste! Ici, c’est un joyeux bordel. Pas de ligne éditoriale. Pas de consigne. Seuls comptent le plaisir et la liberté d’écrire.

Catégories